Le Château de Pesmes




Le Château de Pesmes

De l’ancienne forteresse nous ne savons pas grand-chose, elle est sans doute édifiée au cours du 10è siècle. Elle est composée  d’un donjon, d’un immense corps de bâtiment bâtit sur le rocher, s’étendant du donjon à l’actuelle «Maison Pour Tous » fermée du côté du bourg par une porte fortifiée et entourée de fossés. Sur la partie ouest rejoignant la grand-rue vous trouverez une rue nommée « rue des fossés », cette rue est construite sur l’emplacement d’une partie des fossés ceinturant le château. Cette forteresse ainsi gardée avait la réputation d’être imprenable et se fût le cas jusqu’au 14ème siècle. Ensuite arrive la guerre de cent ans.  Pesmes à beaucoup souffert de cette période et c’est à ce moment là que les bourgeois de la ville décident de construire une enceinte fortifiée de maçonnerie tout autour de la cité. Elle était percée de 6 portes, il n’en reste plus que 2 de nos jours : La porte Loigerot et la porte St Hilaire.

Au cours de la guerre de 10 ans, Pesmes est une fois de plus ravagée et complètement démantelée et le château en partie en ruine. Une fois de plus les Pesmois reconstruisent murailles et château.

Louis XIV, se met en tête de conquérir cette province, ce qu’il fait en 1668 en l’espace de quinze jours, au cours de cette conquête il fait étape à Pesmes. Il trouvera à cette occasion le château « digne d’un roi » et y passera une nuit.

Au cours des siècles, Pesmes va appartenir à un certain nombre de familles féodales qui ont un point commun, de sont des seigneurs très puissants, faisant partie des sept plus hauts barons du Comté. Ce sont les familles :

 

                - Pesmes : ? à 1327

 

                - Grandson : 1327 à 1451

 

                - Neufchâtel : 1451 à 1467

 

                - La Baume-Montrevel : 1467 à 1755

 

                - Choiseul-Stainville : 1755 à 1794

Ce château actuel, peu remanié et plutôt appauvri au XIXème sièce, est donc l'aile de l'ancien "grand pavillon" qui a succombé aux enchères et à la pioche révolutionnaires. Après avoir été pendant un siècle et demi la demeure des maîtres de forges de Pesmes, la maison était, en 1950, presque à l'abandon. En 1966 a été dégagé et réouvert la grande salle voûtée à la Vauban qui avec ses piliers mâlement découplés, tenait lieu de vide sanitaire ou de simple soutènement aux salons dorés du pavillon principal, aujourd'hui disparu. Les démolisseurs de ce bâtiments, vers 1796, s'en étaient servis pour déverser des tonnes de gravas. Cette salle, aujourd'hui vouée aux concerts ou expositions, paraît un beau travail au regard de sa destination initiale - à moins de supposer qu'elle ait antérieurement servi de magasin ou de pièce à soldats. Elle mesure 17 mètres su 11. Le rocher affleure à ses extrémités. Les deux piliers supportent le poids des 170 mètres cubes de terre de la terrasse supérieure. Le dallage polychrome central, en pierre de la région (pierre rouge de Sampans notamment), date du 17ème siècle. L'acoustique de cette salle est remarquable pour les instruments à cordes et à vent, mas trop "dure" pour le piano et autres percussions.

 

Meteo Pesmes Retrouvez la lettre d'info du mois en cours, en page manifestations.